Cheik Tioté : Son parcours

Share Button

Né le 21 juin 1986 à Yamoussoukro et mort ce lundi 5 juin 2017 lors d’une séance d’entraînement en à Pékin (Chine), Cheik Ismaël Tioté était un footballeur international ivoirien qui évoluait au poste de milieu de terrain.

Succès précoces

Remarqué dans un tournoi de rue à Abidjan, formé au Centre BIBO de Treichville, Tioté avait quitté la Côte d’Ivoire pour l’Europe à l’âge de 19 ans. Il est repéré par le club belge du RSC Anderlecht.Il remporte le championnat belge deux fois de suite (2006 et 2007) mais quitte le RSC Anderlecht faute de temps de jeu très peu à son goût. Il rejoint le club néerlandais du FC Twente en 2008 et remporte le championnat des Pays-Bas et la Supercoupe des Pays-Bas en 2010. Lors de son passage à Twente, il joue 58 matches en D1, inscrit un but et délivre 14 passes décisives. Le 27 août 2010, Cheik s’engage avec Newcastle dans le championnat anglais, pour une somme avoisinant les 3 milliards FCFA. En février 2011, il prolonge son contrat de trois ans avec les Magpies avec lesquels il est lié à Newcastle jusqu’en juin 2017.

 

Homme de foi

Très attaché à ses racines, Tioté Cheick était un fervent croyant et un musulman engagé qui observait tous les rites et toutes les pratiques de cette religion. En octobre 2012, il donne un avis négatif en tant que musulman tout comme Demba Ba, Hatem Ben Arfa et Papiss Cissé de revêtir le futur maillot de Newcastle en raison du nouveau sponsor « Wonga », société de crédit, car la Charia, la loi islamique, interdit en effet l’emprunt à crédit. A la suite d’une blessure au genou survenue le 3 janvier 2015, il doit se faire opérer et contraint à mettre fin à sa saison. Depuis le 9 février 2017, il signe en faveur du Beijing BG en China League One.

 

Footballeur patriote

L’on a en mémoire, ses sanglots qui ont ému le président Alassane Ouattara, lors de la remise des médailles, après la défaite des éléphants de Côte d’Ivoire, à la finale de la CAN 2012, face à la Zambie.Tous les passionnés du football, lui reconnaissent sa fougue, son courage et sa détermination sur l’aire de jeu. Dur sur l’homme du fait de son poste de milieu défensif. Quelle que soit la compétition ou l’équipe, Cheick mouillait le maillot et ne trichait pas. Il faisait partie de l’équipe qui avait soulevé la Coupe d’Afrique en 2015 en Guinée équatoriale sous les ordres d’Hervé Renard. Cheick Tioté comptait 37 sélections et un but avec la Côte d’Ivoire. Il a aussi joué deux phases finales de Coupe du Monde (2010 et 2014). Hors des pelouses, c’était un garçon très réservé, jovial et respectueux, selon le témoignage de ses amis et partenaires.

Victime d’un arrêt cardiaque à l’entraînement, Cheik Ismaël Tioté a déposé les crampons à jamais, ce 5 juin 2017.

 

 

Facebook Comments