Tiken Jah Fakoly: « les gouvernants ont peur de notre genre musical » !

Share Button

Tiken Jah Fakoly, l’une des icônes du reggae ivoirien, est très connu pour son engagement politique. Âgé de 50 ans, l’artiste s’est imposé une notoriété en Côte d’Ivoire, en Afrique et bien même au delà du continent.

Il marque sa carrière d’une dizaine d’albums. Des titres qui parlent d’injustices que subit la population ivoirienne, mais aussi le peuple africain dans son ensemble.

Connu pour ses prises de position souvent très osées, il a été contraint à l’exil lors de la crise politico-militaire en 2002.

De retour cinq ans plus tard, le natif d’Odienné a demeuré fidèle à ses convictions, qu’il a d’ailleurs récemment réitérés dans un documentaire réalisé par une chaîne de télé spécialisée.

« Les gouvernants ne peuvent pas soutenir le reggae parce que les reggae men disent des choses que les politiques n’aiment pas entendre. Ils ont peur de notre genre musical. On dénonce les injustices qu’ils font subir à la population. Nous, on dit tout haut, ce que les autres pensent tout bas », a révélé Tiken Jah.

Facebook Comments