Ibrahiman Berte : Défis Liés au Développement de l’Eau Potable en Côte d’Ivoire

Share Button

Ibrahiman Berte, Directeur Général de l’ONEP (Office National de l’Eau Potable), explique quels sont les défis liés au développement de l’eau potable en Côte d’Ivoire.

« Nous avons eu la chance d’assister à une conférence présidentielle, initiée et présidée par le chef de l’État lui-même, en décembre 2016, lors de laquelle on a évalué les investissements nécessaires pour couvrir les besoins en eau potable de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2030 à 1500 milliards. Cet investissement permettra de régler les problèmes de toutes les régions de Côte d’Ivoire, de tous les départements, de tous les chefs-lieux de sous-préfecture et de manière générale, de tous les villages. Le développement de l’eau potable se fait par étapes : l’eau potable est fortement tributaire de l’électricité. Il y a des zones qui n’ont malheureusement pas accès à l’électricité, ces zones doivent donc être alimentées en eau à partir de pompes à motricité humaine, par exemple. Ce programme inclut la réalisation de 8 000 points d’eau qu’il faut mettre en place en attendant que ces localités aient accès au courant électrique, pour qu’on puisse leur garantir la fourniture d’eau à domicile. Voilà nos défis ; nous devons mobiliser des ressources et faire en sorte que les entreprises qui seront retenues dans le cadre de l’exécution de ces programmes puissent être performantes. Vous le savez, ces financements ne peuvent pas sortir du budget ivoirien, nous avons besoin du concours de bailleurs de fonds extérieurs. Quand ceux-ci mettent leur argent à disposition, ils imposent un certain nombre de critères : il faut notamment passer par des systèmes d’appels d’offre, ce sont des éléments qu’il faut comprendre rapidement pour que l’exécution des programmes dont on parle ne souffre pas de retards », explique Ibrahiman Berte.

 

 

ONEP (Office National de l'Eau Potable)

L’ONEP (Office National de l’Eau Potable) a pour objet d’apporter son assistance à l’État de Côte d’Ivoire et aux collectivités territoriales en vue d’assurer l’accès à l’eau potable à l’ensemble de la population, ainsi que la gestion du patrimoine public et privé de l’État dans le secteur de l’eau potable.

Facebook Comments