Accusé d’escroquerie, Debordo risque un séjour au cachot

Share Button

Le chanteur ivoirien Debordo vient d’être mêlé à une histoire d’escroquerie. Ce nouveau scandale a été révélé par Flore De Lille, une célébrité camerounaise résidant en Europe, qui a pris contact avec l’artiste, en l’invitant à un cachet qu’il n’a pas honoré, quand bien même il a encaissé des avances.

En effet, Debordo a fait faux-bond à la célébrité camerounaise Flore De Lille qui réside en Europe, précisément à Bruxelles, ville dans laquelle l’artiste ivoirien doit donner la prestation pour laquelle, il a été convié par cette dernière. Mais comme la plupart des artistes ivoiriens sont imprévisibles, ce dernier n’a juste pas honoré son engagement envers Flore De Lille. Cette dernière révèle que Debordo lui « avait confié la veille qu’il venait de prendre l’avion », mais il a brillé par son absence.

C’est dire donc que l’artiste ivoirien veut se retrouver dans la même situation qu’il avait mis Lamine Sangaré, qui avait séjourné à la ‘’Maca’’ avant de finalement rembourser à Debordo, la somme qu’il lui devait pour son concert du 31 mars dernier, qui a été un fiasco si on s’en tient à la réaction des internautes. Vu sous cet angle, Debordo est sur le point de subir ce qu’il avait fait subit au promoteur de son concert. Car, Flore De Lille a crié son indignation sur sa page Facebook devant ce qu’elle appelle « une arnaque ».

Par ailleurs, le cachet pour lequel Debordo a été coopté par le promotrice camerounaise pour un spectacle, est une grande affiche baptisée « La nuit du boucan 5 ». Tout était mis en œuvre pour donner une grande ampleur à cet événement. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les billets d’avion, les réservations d’hôtels ont très vite été donnés à l’artiste ivoirien selon les propos de la promotrice. Et ce c’est ce qui a fait que tous Paparazzis, journalistes, influenceurs, caméramans et autres se sont mobilisés pour donner un grand écho à l’arrivée de l’ivoirien. Finalement tout ce beau monde ont attendu en vain Debordo a rélayé linfodrome.com.

Facebook Comments