Les 7 baskets blanches les plus stylées du moment

Share Button

Pilier du vestiaire masculin et pas qu’un peu, dans le rap les baskets blanches ont ceci de commun avec Scarface et les polos Lacoste qu’elles sont indémodables. Alliage de sobriété et d’élégance, elles se portent sans effort aussi bien avec un bas de survêt qu’avec un jean brut.

Bon après attention, il y a blanches baskets et blanches baskets, et il ne suffit pas non plus de choisir un modèle uniquement en fonction de sa couleur pour la jouer classe.

Pour vous aider à briller en toute sobriété, voici donc notre petite sélection des modèles qui ne sont ni des Air Force One de old timers, ni des Stan Smith de fuck boys.

La Reebok Club C 85

Des Classic Leather en passant par les Workout, les Ex-O-Fit ou encore les Newport Classic (NPC), c’est peu dire qu’en matière de white sneakers Reebok a du game.

Bien que désignée elle aussi au milieu des années 80 (époque où Reebok mettait la pilule Nike), cette resucée de la Revenge Plus n’était contrairement à ses consœurs de la gamme Classic pas destinée aux salles de fitness, mais aux courts de tennis.

La Club C 85 a ainsi été vue aux pieds des héros Boris Becker et John McEnroe (le « C » signifie « Champion ») avant de revenir sous les feux de la rampe l’année dernière avec une rétro digne de ce nom, Kendrick Lamar à l’appui.

Si au coloris blanc sur blanc vous préférez cependant d’une courte tête la version Navy et sa semelle marine, personne ne vous jugera.

La Nike Air VaporMax de Virgil Abloh

Petit bijou de technologie porté par Cristiano Ronaldo, Neymar & Co., cette chaussure de running conçue pour donner « l’impression de flotter » se transforme en petit bijou du design contemporain sous la férule du tout nouveau directeur artistique de chez Louis Vuitton.

Après avoir revisité la Air Jordan 1, la Air Max 90, la Presto ou encore la Blazer dans le cadre du projet The Ten mené par sa marque Off-White, l’homme de l’année y est ainsi allé une fois de plus de sa touche immédiatement reconnaissable (« AIR » aux talons, étiquette orange, swoosh aux coutures apparentes et inscriptions emblématiques sur les flancs).

Pas sûr que vous réussissiez mettre la main dessus sans débourser plusieurs fois son prix de vente ceci dit.

La FILA Disruptor II

Bonne nouvelle pour toutes celles qui voudraient ressembler de loin à Bella Hadid sans laisser plusieurs mois de loyer chez Balanciaga ou Raf Simmons (et mauvaise nouvelle pour tous ceux qui ont détesté voir leur meuf succomber à cette mode des dad sneakers) : Fila a réédité l’une de ses paires les plus nineties.

« Confortables et durables » selon la brochure, niveau design ces baskets à la semelle haute de la taille d’un pack de lait ne sont cependant pas de celles qui provoquent l’unanimité.

Bon en même temps la mode c’est bien souvent plus une question de mode qu’une question de goût…

La Yeezy Powerphase

La paire avec laquelle Kanye West s’est mis en tête de détrôner les Air Force One, d’une part en délaissant ses délires un peu trop fashion pour être mainstream, et de l’autre en proposant un prix accessible à toutes les bourses (dans les 100 euros).

Pas de chance pour lui, elle se voit dès sa sortie accusée non sans raison de repomper UN PEU la gamme Reebok Classic, et plus particulièrement la Reebok Workout Low de 1984.

Le procès est quelque peu injuste puisqu’en réalité, le roi du sample dans la mode comme dans la musique a ici copié/collé ou presque l’Adidas Power Phase sortie l’année d’après… et qui elle recopiait bien la Workout.

Yeezy appartenant à Adidas, et Adidas ayant racheté Reebok en 2005, au final ce scandale n’en est pas un.

La Nike Cortez

Plus Swoosh que n’importe quel modèle de la marque au Swoosh, la Cortez sera le premier succès commercial de la marque dans les années 70. Le succès sera tel qu’elle quittera d’ailleurs très vite les pistes d’athlétisme pour débarquer dans la rue.

Farrah Fawcett, Starsky & Hutch, Forrest Gump se chargeront ensuite de graver son look rétro-vintage dans la légende.

Très populaire au sein de la scène west coast (Snoop, Eazy-E…) et notamment chez les chicanos (son nom fait référence au conquistador Hernán Cortés, leader de la prise de l’Empire aztèque par les Espagnols au XVIe siècle), Nike lui a récemment offert une rétro avec (encore lui) Kendrick Lamar en tête de gondole.

Question existentielle : si vous les portez avec un short faut-il ou non remonter ses chaussettes jusqu’aux genoux ?

La Air Jordan 13 WMNS Moon Particle

Un dossier sneakers ne saurait évidemment être considéré comme exhaustif sans que mention soit faite du grand Mike, il a donc fallu choisir un modèle et un seul au sein de la Jordan Brand.

Plus faciles à porter à la ville qu’elles en ont l’air, les AJ XIII cuvée 1997 viennent tout juste de ressortir dans un coloris « Phantom » inédit du plus bel effet – un coloris qui ne manque cependant pas d’ironie puisque la principale source d’inspiration du modèle était à l’époque le surnom donné MJ par ses proches : Black Cat.

Racée et élégante (merci la bande effet croco sur le côté), elles ressemblent comme deux gouttes d’eau au cadeau qui ravira votre copine… Car oui mauvaise nouvelle, la Jordan Brand a décidé qu’il s’agissait là d’une rétro exclusivement féminine.

La Gucci Ace

La Stan Smith des sneakers de luxe.

Minimaliste au possible à une bande verte-rouge-verte et des talons fluo près, il vous en coûtera près d’un demi-smic pour vous pavaner avec ce basique made in Italie.

À chacun de voir selon ses moyens et ses priorités donc, d’autant plus que pour un ou deux billets de 100 supplémentaires il vous est depuis peu possible de les personnaliser à toutes les sauces, non seulement en choisissant un motif brodé (tigre, serpent, fourrure, initiales…), mais aussi en y ajoutant un patch amovible.

Facebook Comments